2016-9 L’invitation au voyage

Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Extrait de l’invitation au voyage de  Charles Baudelaireblog-bc-2016-8 - les soleils couchants

2016-5 Tout autour de la terre…

Tout autour de la terre
nous avons rencontré
la mer qui se promenait
avec tous ses coquillages
ses îles parfumées…blog-bc-2016-5-Tout autour

 À la BNF François Mitterrand on peut voir ces deux
globes réalisés en 1683 par le cosmographe vénitien
Vincenzo Coronelli, (voir le lien: http://expositions.bnf.fr/globes/expo/salle1/01.htm) la fillette qui courait autour m’a fait penser au poème de Jacques Prévert…

2015-13 Hippique hippie

Dans les brumes de la maison bleue
Une hippique hippie se prélasse lascive
Sur la douce et humide prairie bleue
Et je glisse alors vers d’autres rives
Pas de péril en la demeure même si j’ai l’heur
Par cette suave et délicieuse torpeur
De laisser mes songes sur l’heure
Divaguer vers de plus humaines hippies
Dans les brumes de la maison bleue
blog-bc-2015-13 hippique hippie

ma photo de la semaine 2014-17 prémices de Printemps

J’allonge un peu la parenthèse Bruxelloise car à vrai dire, là où je suis je n’ai pas les photos ad hoc, et puis j’avais écrit un petit truc sur le printemps que j’ai envie de partager maintenant, justement parce que l’hiver fait semblant de revenir :
Le soleil vainement
Primevère tu attends
Languissant patiemment
Pâquerettes des champs,
Prémices de printemps
Vous chasserez le vent
Puis le bourgeon viendra
Alors dans le pré gras
L’herbe repoussera
Au printemps revenu
Chantera dans les nues
L’hirondelle ingénue
Impatient de chaleur
Papillon, de bonheur
S’ouvrira comme fleur
Le Printemps est bien là
Toi qui donnes le la
Doux soleil te voilà

if

ma photo de la semaine 2013-19 Urbaine culture

Pour répondre à une question de mon Amie Adry. Je cite toujours mes sources et quand je ne connais pas l’origine d’un texte je le précise également.Tout le reste est donc de moi.
Il se trouve que Joël a dû me passer le virus car je me suis surpris moi-même à écrire des poèmes, ça m’est venu comme ça en faisant des balades-photos, qui l’eût cru, j’ai osé ! Merci Joël.
Cette semaine c’est un peu « hard »
Bonne énergie tout de même pour cette semaine
Urbaine culture-blog

Urbaine culture

Il ne reste plus de nature
Dans les villes aux rues asphaltées
Pour rêver il reste les murs
Qui crient la rage exacerbée
D’âmes meurtries en déshérence
Il leur reste l’urbaine culture.
Encore une ultime espérance
Jette  ses couleurs sur les murs.
Tags étalés dans un grand cri
Sur les surfaces de béton
Rock’n’roll déchirant la nuit
Impossible de rire, pleurons

Ma photo de la semaine 2012-35 Maïs

La météo était bien pessimiste, nous avons eu des matinées superbes, et même plus j’en ai profité pour promener mon appareil photo dans les champs de maïs.
On y fait des rencontres parfois normales, parfois étranges, tel ce tamanoir à bosse. Je vous invite à découvrir cela dans ce pdf en quatre pages.

Ma pensée de la semaine est extraite du roman de Hélène Grémillon   « Le confident » :

<< ce ne sont pas les autres qui nous infligent les pires déceptions mais le choc entre la réalité et les emballements de notre imagination. >>

Etant entrain de le lire je n’ai pas d’avis définitif sur ce roman, par contre mon dernier lu est un vrai coup de cœur, il s’agit de « Une année chez les Français » de Fouad Laroui. Sans doute assez autobiographique cette histoire d’un petit Marocain du bled qui se retrouve interne au lycée Français de Casablanca parce que son instituteur lui a obtenu une bourse. Un martien chez les terriens. Un vrai bijou d’humour et de langue Française.